francais
Accueil Les activités Les praticiens Le Cabinet Références Formation Plan du site Contact

Laure Maisonhaute


Diplômée en kinésithérapie en 1998, Laure Maisonhaute a exercé 2 ans dans un centre de rééducation fonctionnelle en rhumatologie, orthopédie et traumatologie du sportif avant de choisir une activité libérale. Elle crée un premier cabinet de kinésithérapie à la Rosière 1850 en 2003, puis un cabinet de Biokinergie et de Shiatsu Thérapeutique en 2009 à Bourg st Maurice, où elle exerce à ce jour.

 

Cherchant à développer ses compétences, elle décide en 2000 de se former en Biokinergie, une technique associant les principes de l'ostéopathie à ceux de la Médecine Traditionnelle Chinoise. Elle est diplômée du CERB (Centre d'enseignement et de Recherche en Biokinergie) en 2004.

laure maisonhaute

 

Fortement intéressée par les relations corps-esprit, elle poursuit son cursus à l'Institut Français de Shiatsu et de Psychologie Corporelle Appliquée, fondé et dirigé par Michel Odoul. Le diplôme de praticien professionnel lui est attribué en 2010. En complémént du Shiatsu, elle y débute une formation en aromathérapie et phyto-énergétique, encore en cours.

 

C'est lors de son apprentissage du Shiatsu qu'elle découvre le Do In, une gymnastique de préservation de la santé. Elle suit alors plusieurs formations dans cette discipline qu'elle pratique.

 

Pendant les semaines à thème de la Rosière, elle organise depuis 2009 des stages de Do In et anime des conférences sur le bien-être, la Médecine Traditionnelle Chinoise et les techniques de préservation de la santé.

 

Au cours de ses différents cursus, Laure Maisonhaute participe à l'enseignement en tant qu'assistante pédagogique, activité qu'elle exerce encore à l'Institut Français de Shiatsu. Elle crée les supports de formation en anatomie et physiologie pour le CRESEC ( Centre de Recherche et d'Enseignement en Shiatsu et en Energétique Chinoise ).

 

Laure Maisonhaute adhère à la charte d'éthique de l'Institut Français de Shiatsu.

 

Les pratiques exercées ne doivent en aucun cas se substituer à un traitement et/ou à un avis médical.